La flexibilité

Si vous songez faire de la croisière à la voile rappelez-vous que la qualité principale que vous devrez avoir pour bien profiter de l’expérience c’est la flexibilité. Cette année en particulier les voileux qui sont partis vers les Bahamas sont mis à l’épreuve plus qu’à l’accoutumé à mon avis.

Je regarde les commentaires sur le site qui y est dédié et je lis ceux  de mes ami.e.s qui sont là-bas et je me dis est-ce que les Québécois sont chialeux ou bien…
Alors pour vous permettre de mieux juger je ne vais vous parler que de mon expérience personnelle. J’ai embarqué Éric le Premier de l’An à Jacksonville et nous faisons de la voile cet après-midi pour la première fois. On est tout de même le 18 janvier. En plus il a fait tellement froid qu’il a attrapé la crève et il tousse encore comme un déchaîné. Pas tout à fait l’image idyllique qu’il avait en tête quand il a pris le vol avec ses palmes et son tuba.
IMG_20180118_145241
Ce qu’on a fait pendant tout ce temps : grelotter pendant 4 jours à  Jacksonville, trois jours de tourisme à Boca Raton et la grande finale, fairer ouvrir une cinquantaine de ponts pendant trois jours avant d’arriver à Miami. Si Eric me dit que c’était ce qu’il avait prévu, moi je vous dit que c’est un devin.
 received_10214901067577235
Deuxième épreuve de flexibilité: il devait descendre à GeorgeTown dans les Exumas le 23 dans 5 jours d’ici. Son séjour à bord d’un autre vaisseau est déjà cédulé et réservé là-bas. Il va prendre son vol à partir de Miami pour le rejoindre dans les Exumas.
Car c’est impossible de faire cette traversée à la voile avec des « avertissements de trop gros temps pour les petites embarcations » à tous les jours à cause d’un vent du nord constant au-dessus de 14 à 20 nœuds depuis une semaine et pour une autre jour au moins encore d’après Windy et Sailflow, mes deux applications météo complémentaires préférées
 received_208372769731858
Pendant ce temps au Québec, Pierre-Olivier et Isabelle qui avait déjà réservé leurs billets pour George Town se démènent pour les faire changer vers Miami pour le 23. La croisière prévu du sud des Exumas vers Cuba pendant 3 semaines va peut-être prendre une tournure tout à fait différente. Qui sait par où nous allons arriver à Cuba?
Si nous choisissons d’aller à Cuba. Parce qu’il y a encore des Bahamas qui n’ont pas été explorées par ce jeune couple de mes amis. Et ils sont encore mes amis parce que ce sont des voileux et qu’il et qu’ils comprennent bien que : « un capitaine si hot soit-il, ne contrôle pas toujours là météo. »
La météo c’est le boss c’est ma nouvelle marotte.
PS Une consolation : ça nous a donné le temps d’installer LINUS, mon nouveau pilote automatique. Un travail que mon ami Eric à réaliser avec minutie et une grande fierté de laisser sa marque sur SurpriseS.
Merci Éric!😉
Publicités

3 réflexions sur “La flexibilité

  1. Ah, jai été distrait et j’ai perdu momentanément ma connection avec Miss Météo.

    Mais soyez patient l’an prochain ça reviendra.

  2. Je vous trouve bien courageux, les capitaines Québécois, de descendre encore vers le Sud l’automne et même l’hiver. J’avoue que je ne vois plus vraiment où est le plaisir de naviguer lorsque l’on gèle presque tout le temps. Nous sommes le 21 janvier et ce n’est pas encore *la plaisance* à ce que je lis. Je suis désolée pour toi mais aussi pour tes amis qui ont dépensé beaucoup d’énergie et de sous pour vivre l’expérience du froid en voilier. J’espère que la température en février et en mars sera plus clémente.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s