Beaufort mon port mythique

SurpriseS au pays des Géants!

Entrer à Beaufort sous voiles pour moi, c’est toujours un plaisir renouvelé et chargé d’émotions.

C’est d’ici que j’étais parti il y a 25 ans de ça pour faire ma première sortie en mer de plus de 24 heures. À l’époque nous appelions ça un « passage » (anglicisme, à mon avis). Beaufort – St-Martin. Et c’est à ce moment que j’ai vécu mon pire coup de vent : 50Nds pendant 24h puis des vaguess de 5 mètres qui se sont estompées doucement au cours des 48 heures qui ont suivi.
On était jeunes. On était beaux. On était surtout bien téméraires. Heureusement, je suis encore là en personne pour vous rappeler cet événement qui a été fondateur de ma « carrière de marin » ou devrais-je plutôt dire de ma vocation de marin.
Cette fois-ci, c’est plus facile. J’arrive d’une quinzaine passée avec Pénélope que j’avais le goût de serrer dans mes bras. Nous en avons profité pour prendre du mieux tous les deux.
J’ai retrouvé SurpriseS à la marina Osprey à Myrtle Beach il y a 10 jours. Une marina de qualité supérieure à prix inférieur; un phénomène plutôt rare ces temps-ci. Il y a qu’elles marinas qui offrent de l’hébergement à moyen et long terme à bon compte. Combiné avec un vol CheapoAir sur Plattsburgh, voilà une belle habitude à prendre.
Puis, quel plaisir d’être rattrapé dans les  jours suivants par Céline et Luc sur Eolia qui me suivaient depuis un petit moment avec leurs compagnons de route, de 5 à 7, de dîner le cockpit et de jasette jusqu’à l’heure du dodo, Luce et Rénald sur Luciole. Tous des Voileux du lac Champlain comme moi.
Alors me revoici en bonne compagnie pour quelques jours. Peut-être bien jusqu’à Norfolk, pendant le passage derrière le Cap Hatteras par l’Albermarle Sound cette année. Le Dismal Canal n’a pas fini d’être déblayé encore suite à Matthew. C’est le chemin que j’avais pris avec Brigadoon il y a quelques années. Les deux trajets ont leurs avantages respectifs. Vous allez préférer le Canal si vous avez le choix et que les vents sont contraire dans le Sound. Ce qui ne devraient pas être le cas cette année. J’ai fait de la voile jusqu’à Myrtle Beach. Mais je dois vous avouer que 3 semaines plus tard, les vents sont tombés passablement. Aujourd’hui, c’est voile et moteur en descendant le courant de la Neuse River par une superbe belle journée.
 FB_IMG_1495128111886
Ce qui me fait penser de répéter un petit bout de conversation autour de la table hier soir. C’est Céline qui faisant remarquer que malheureusement, il y a des plaisanciers qui oublient que la descente et la remontée font partie de cette belle croisière aux Bahamas si on sait s’arrêter en route pour découvrir les charmes des villes et villages par où passe l’intracostal. Certains nous disent à la vitesse des convoyeurs de yacht, lèvres tout le matin et couchés tard le soir. Moi, si je me couche tard, c’est pas en route,  mais à l’ancre parce je suis occupé à « refaire le monde » dans un cockpit ou sur Facebook
Publicités

Une réflexion sur “Beaufort mon port mythique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s