Le chantier naval

Dimanche matin, assis dans le Florida Room chez Grace et Jean à Vero Beach après un dîner entre amis autour d’une table de salle à manger et une nuit de sommeil dans un lit Queen, je me sens un peu dans l’irréel après trois mois de vie à bord.

Puis bien calé dans un fauteuil les pieds allongés sur un tabouret, un dimanche matin où je n’ai qu’à me reposer en vous écrivant un petit blogue hors de l’eau après une semaine de travail super intensif autour de SurpriseS, quel dépaysement.

20161218_091403

Quand Jean est venu me chercher hier en fin d’après-midi, même une bonne douche chaude à la Marina Riverside de Fort Pierce, je n’avait pas réussi à chasser la fatigue comme c’est habituellement le cas. Je ne me sentais pas allégé mais plutôt envahi d’une grande lassitude pour employer une expression inusuelle pour moi, l’hyper-actif.

Faut dire que je venais de ma taper 5 jours de travaux intensifs au-delà de ce que j’avais pu imaginer pour redonner à SurpriseS ses couleurs caractéristiques.

Pourquoi 5 jours plutôt que les deux prévus. Parce que j’ai choisi de faire pour le mieux cette fois et utiliser une peinture époxy deux composantes beaucoup plus résistante aux égratignures, à l’abrasion que la peinture ordinaire. Ceci est vrai pour la couche de fonds tout comme pour les deux couches de finition. Alors résister à l’abrasion ça veut dire résister au papier sablé, n’est-ce pas.

20161216_100949

Moi j’aime bien peinturer. C’est pour ça que j’ai choisi, l’automne dernier de sabler ma coque en préparation pour la peinture au printemps. Mais vous vous rappelez le mauvais temps qu’on a eu au printemps. Alors je n’ai eu que le temps de donner la couche de fonds et le faire avec une y température trop froide pour que la peinture ne s’étende. Résultat, j’ai du passer un paquet de 50 roulettes de papier sablé avec ma sableuse orbitale.

C’est peinturer que j’aime; pas gaspiller deux jours de sablage à bouts de bras. Mais quand tu es engagé dans un passage obligé, il n’y a pas de retour en arrière. Hé!

20161217_123319.jpg

Ceci étang dit le gros de l’ouvrage est fait. Il ne me reste qu’à compléter les lignes de décoration et les lettrages pour pouvoir vous montrer des photos de la belle revampée. Mais vous allez devoir attendre le lancement officiel, le 1 janvier 2017 pour la suite de la croisière aux Bahamas en passant par Cuba.

Entre temps, je retrouve Pénélope demain à Orlando pour passer la période des Fêtes de fin d’année avec elle chez des ami.e.s floridien.e.s

Mes meilleures vœux de la saison pour chacun et chacune d’entre vous.

Au plaisir de vous retrouver le 2 janvier, à bord de SurpriseS toute embellie.

Publicités

6 réflexions sur “Le chantier naval

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s