C’est parti… enfin!

Je vous avais annoncé notre départ pour lundi et j’ai réussi à le faire jeudi. Juste a temps en fin de compte pour ne pas partir un vendredi 13, tout de même. Ça illustre bien le thème de la descente cette année « en mode flâneur ». J’ai choisi de bien mettre en pratique mais écrits et profiter de la vie à bord de mon nouveau bateau.

Jour 1 – St-Paul de l’île aux noix jusqu’à North Hero sur le Lac Champlain.

Pas de vent, ça adonne bien nous allons nous habituer progressivement au bateau en faisant la 1re sortie à moteur. Il se comporte bien, la barre est douce, là portée est plus douce aussi à cause du poids légèrement supérieur à SurpriseS. C’est bien parti.
Notre importante en passant, le célèbre Fort Montgomery est a vendre pour un peu moins de 3M$. Si vous cherchez un petit coin tranquille sur le Richelieu.
L’ incident du jour, juste passé le Fort, puisqu’ il en a toujours un; allons-y c’est la partie amusante. ça se passe aux douanes américaines, où nous avons abordé à quai d’une façon professionnelle sans que personne ne s’en rende compte jusqu’à ce qu’on monte la rampe d’accès à leur roulotte pour être accueilli gentiment par un jeune douanier du nom de ******, prononcez « Mô-kou-inne ». Un nom bien Canadien français qui me met en confiance jusqu’à ce que je réponde à sa question : « Quand retournerez-vous au Canada? »
Comme un jeune à ses premiers contacts avec « Custom & Border Patrol » je reponds candidement que mon bateau va rester dans le Sud cette année après mon séjour aux Bahamas. Et là c’est changement de situation je deviens un délinquant dangereux qui va laisser son bateau aux États-Unis pour une année ce qui est complètement illégal. J’ai beau lui expliquer que le bateau ne sera pas là pendant une année que c’est la pratique courante de beaucoup de Canadiens de laisser leurs bateaux en Floride au retour des Bahamas et avant du retourner dans quelques mois. Sa replique c’est que beaucoup de Canadiens peuvent être dans l’illégalité ça ne rend pas la chose légale. Hum…
Après quelques intervention de sa collègue, l’agent *****, prononcez « i-épaisse » qui tentait constamment de me faire dire des choses que je n’avais pas dites pour me prendre en flagrant délit de mensonge, je me voyais retourner à St-Paul pour revenir passer toutes lumières éteintes au milieu de la nuit.
J’ai dû finalement lui demander de vérifier avec ses collègues de Melbourne où je suis allé à quelques reprises avec mon ami Jean-Guy pour les procédures bien légales d’entreposage afin qu’on lui explique ce qu’il n’avait pas encore compris.
Finalement, tout s’est réglé comme par magie et il m’a remis la « Cruising License » que je lui demandais et rien de plus, quand un autre bateau, américain, celui-là, est arrivé pour passer la douane à son tour. Mes deux lurons avaient maintenant autre chose à faire par ce beau jeudi après-midi et m’ont laissé partir sans plus de soucis tout à coup.
La morale de cette histoire : aux douanes vous répondez par oui ou par non. Point, à la ligne.
Tout ça ne nous a pas empêchés de profiter de la dernière partie de l’après-midi pour nous rendre à North Hero l’ancrage favoris de plusieurs de mes amis au lac et je comprends pourquoi c’était magnifique tranquilité dans l’ancrage.
Jour 2 – North Hero à Valcourt
Pour saluer les amis qui ne manqueront pas d’être là un vendredi soir. Gérald entre autres doit nous y retrouver sur un bateau qu’il a loué pour une dizaine de jours avec son chat Bosco et autres invitées mystère.
Une courte randonnée avec un léger vent variable qui va se placer bientôt de face et forcir avant notre arrivée à Valcourt. Ce qui va me permettre de confirmer que la coque du C&C passe bien dans la vague, mais que petit Yamaha de 15hp est un peu limite pour déplacer les 10 000 livres du bateau habité. Une donnée à se rappeler lors des déplacements à moteur…

Arrivé à Valcourt où nous devrions être bien protégé contre le vent du sud très fort prévu, cette nuit, c’est mon ami Gratien Courtois qui est venu me donner un coup de main pour mieux choisir mon ancrage. En fait, je me suis retrouvé à coté de TWEETY II dans Bluff Point North, le spot le mieux protégé des vents du Sud. Et le meilleur endroit pour accepter l’invitation de Marielle de venir prendre l’apéro à bord. A 15h c’est permis l’apéro sur l’eau. Que l’on ne rentre chez soi que vers 20h, c’est dire que la conversation a roulé bon train. Dans compter la visite d’un magnifique voilier de 39 pi qui m’a réconcilié avec la marque Hunter.

Ce qui a fait que j’ai complètement manqué l’arrivée de mon chum Gérald avec qui je n’ai réussi à prendre contact qu’en soirée, quand le vent avait monté au point que les visite en Dingy entre voiliers étaient annulées.

À la prochaine mon ami!😚

2 réflexions sur “C’est parti… enfin!

  1. C’est bien parti pour votre randonnée flâneuse les amoureux! Merci aussi pour les photos! C’est comme si on y était. J’ai bien ha^te de lire la suite! xox
    —» Oui, non, that’s it. C’est c que j’avais dit à Carlos et Mailo quand on a traversé les douanes direction NY : ne donnez aucun détail qui en vous est pas explicitement demandé. Hahahah!

  2. Et c’est bien parti… pour le Sud et pour toutes les belles rencontres sur votre route! Ce n’est pas la destination qui compte, c’est le voyage. Beaucoup de bon temps sur le lac!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s