Il pleut encore😣

Vous vous sentez abandonnés.

Le Capitaine Bonhomme ne joue pas bien son rôle de vous faire vivre l’expérience de la remontée au jour le jour.
C’est que cette semaine ressemble beaucoup trop à la précédente. Seuls les noms des escales changent. Mais au sommaire, il pleut à tous les jours. Parfois beaucoup parfois plus tranquille mais plus long.
Ce qui n’empêche pas les gars de « Border Protection » de nous aborder, mais avec delicatesse et belle humeur dans le Nord de  la Floride.
Heureusement que j’ai fait un effort récent, avant de quitter les Bahamas, de refaire les calfeutrages les plus critiques. Mais, même si l’eau de pluie ne s’infiltre pas, l’humidité qui varie enter 80 et 90 % à tout imprégné.
Lorsque nous aurons une journée ensoleillée, je vous ferai des images de séchage.
Autrement, je m’offre les petites surprises habituelles pour le divertissement. Fuite d’eau dans le système de refroidissement du moteur que j’ai du colmater en quittant St.Augustine hier midi. Je crois que l’époxy marine de marque « J B Weld » va faire l’affaire du moins jusqu’à St-Paul, ma prochaine sortie de l’eau planifiée dans 6 semaines. En tout cas, j’ai été très rigoureux avec le mode d’emploi.
Cet après-midi, mi chemin de Jacksonville, c’est l’alternateur qui a cessé de charger les batteries. Au secours Éric!!! Mais non, s’agissait simplement d’un joint du fil de transfert qui avait perdu de sa stabilité. J’ai du l’accrocher en travaillant ma patch d’époxy hier.
Mais à part ça, Madame La Marquise, tout va très bien, tout va très bien.
Titusville était toujours l’arrêt incontournable pour le provisions. Et on y est si bien reçu à la Marina Municipale. Il ne restait que moins d’une demie-douzaine de bateaux dans le parc de mouilllages toutefois.
New Smyrna Beach et son quai municipal est toujours aussi disponible pour un arrêt d’une nuit. Nous y étions avec un voilier suédois et deux marins très affables mais avec un fort accent sympathique. Ils avaient traversé.
J’ai failli m’arrêter à la Marina de Marineland, devant Pellicier (prononcez à haute voix avec un accent américain et voyez ce qui se révèle) Creek pour dire à mon ami que les gants d’hiver qu’il avait confié à un descendant vers les Bahamas à ma demande étaient arrivés sur SurpriseS à Hope Town durant mon absence. Je lui dirai ça l’automne prochain; il n’en reviendra pas.
À St.Augustine, je me peux pas résister. J’ai beau me trouver un peu en retard, je ne vais pas me priver d’une marche en ville. Particulièrement plaisante, cette année. Là aussi, nous sommes bien reçus.
Puis le quai municipal de Jacksonville où nous avons eu si froid à l’automne est chaud et humide aujourd’hui pour balancer la moyenne.
Demain il pleuvra encore pour notre dernière journée en Floride.
Vite la Georgie et le soleil si je veux pouvoir vous raconter des choses plus agréables
Publicités