L’accent du Sud

Levé tôt dans l’ancrage juste avant la sortie du canal vers l’Albermarle Sound, C’est un peu frisquet, mais cette légère brume sur l’eau rends le paysage féerique et le nom du Trawler là, devant, est très approprié.

IMG_20171203_125803
À moteur, l’Albermarle et l’Aligator River c’est trop facile, mais moins le fun qu’à voile toutefois. D’habitude, un vent d’Est me donne un beau travers qui me permet de faire ce trajet pleine voile. Ce sera pour la prochaine fois.
L’encrage au bout de Rivière est presque un must. Car d’ici, c’est le long Canal qui mène au Pongo Sound et ce sera pour le lendemain. Toute cette section se fait véritablement dans le fin fond des bois. Peu de divertissement en perspective, même pas de réseau téléphonique. Petit retour 30 ans en arrière quand nous attendions une ville pour poster une lettre. Mais avec un coucher de soleil comme celui-là qui a besoin de l’Internet?
 IMG_20171204_164742
La prochaine sera Belhaven, un arrêt possible mais peu accueillant. Tant qu’à faire, continuez jusque dans le prochain Canal et arrêtez-vous chez RE Mayo Fuel  and Seafood. Une expérience hors du commun et un quai à 0,40$ le pied. Je me croirais à Cuba.
 IMG_20171206_083917
Si je veux plus de variété d’expériences, je préfère me rendre à Oriental, un gros village charmant où le quais municipaux vous sont gracieusement offerts pour vous inviter à encourager les commerçants locaux. Une obligation sympathique quand je pense au magasin général tenu par une dame qui rivalise avec les Grands en terme de variété des produits offerts. J’y ai déjà acheté des provisions, de l’huile à moteur, des agrès de pêche sans compter les légumes frais de son jardin. Si vous avez besoin de ruban et de dentelle, elle en a aussi.
Mais mon cadeau à Oriental, c’est la douche qui vient avec le quai municipal gratuit. Après presqu’une semaine dans le bayou, elle est parfois bienvenue.
Après Oriental, l’autre arrêt incontournable, c’est Beaufort, NC, car, oui, en effet, nous avons déjà traversée la Virginie et nous abordons les Carolines. Beaufort, je vous l’ai déjà venté sur tous les tons. C’est mon arrêt obligé, mon pèlerinage. Mon souvenir de ma premiere traversée significative et marquante pour le marin d’eau douce que j’étais à bord de Hera, ce PDQ de 10m avec lequel je suis descendu dans les Antilles pour la deuxième fois de ma vie en 1992.

C’est en quittant Beaufort à deux bateaux avec Cïgone, un monocoque de 56pi que testaient Jean-Guy, Marius et  Grand-Maman Troisième Œil, l’équipage aussi inexpérimentée que Michèle, Louis et moi-même à bord de Hera que nous avons tous eu notre baptême de la mer. Et la peur de notre vie dans un Fort coup de vent comme on appelle un vent de 40 Noeuds soutenu sur l’échelle de Beaufort. Il  nous était tombé dessus après moins d’une journée en mer malgré les conseils de notre routeur qui nous avait prédit une fenêtre météo favorable pour 5 jours.

Quand nous sommes rentrés à St.Marteens 7 jours plus tard, il faisait beau, effectivement. Et nous n’étions plus tout à fait les mêmes marins qu’ au départ de Beaufort, NC.
Publicités

Une réflexion sur “L’accent du Sud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s