NJ-ICW

Si vous pouvez le faire, évitez ce bout de chemin parsemé d’embuches et de bateaux de pêche très pressés de se rendre d’un bon spot à l’autre

Jusqu’à Cape May, tout allait bien. Mon arrêt à Havre de Grâce a été encore un beau moment cette année. Brian, le cuisinier de la maison travaillait en soirée, ça m’a permis d’être invité à manger des penne délicieux dans un resto italien favori de Manon.
Puisque je n’avais qu’une petite journée de voile le lendemain matin, Brian ma cuisiné un petit- dej très québécois avant mon départ. Des gens bien recevants.
À Chesapeake City, I’m couple de Boston m’a offert un lift de dinghy puisqu’ils étaient motorisés. Je leur ai fait découvrir ce pitoresque petit village à l’entrée du C&D Canal et ils m’ont offert le dîner sur leur grand Pilot House Island Packet. On se connaissait déjà de vue, C’était la troisième fois en une semaine que l’on était ancrés côte à côte.
C’est ça la plaisance. On prends le temps de se dire bonjour et on finit par s’échanger nos cartes de visite. N’oubliez pas avant de partir, très importantes les cartes de visite dans l’Intracostal. Pas juste avec les Chinois.
Le lendemain matin, debout à 5h pour descendre la Baie du Delaware jusqu’à Cape May. Arrivée à 17h.
Fin du party!
C’est là que commence la remontée vers New York en compagnie des « gros bras baveux » de Jersay Shore. Ils ne le sont pas tous; juste 80% de ceux que j’y ai croisés.  Je ne sais pour d’où ça leur vient mais ils ont grand besoin de vous impressionner par leur arrogance. Style : « Up in your face ». C’était la même chose quand on passé des hivers à jouer au golf en Floride Pénélope et moi. Ils avaient une plaque d’immatriculation du NJ, mais prétendait qu’ils venaient de Long Island. C CC
Alors si vous vous sentez équipés pour le faire, de Cape May à New York, ça se fait d’une traite, 110MN en mer. Plus ou moins 24h c’est tout. Avec des points de replis en route au cas ou à Atlantic City, Batnagate Inlet, Manasquan Inlet et Sandy Hook. Sinon directement chez Mme Liberté, dans le bassin en arrière. C’est là que je m’arrête toujours.
Alors, cette année, seul à bord, j’ai fait la première escale par la mer puis la deuxième l’intérieur. Question de me convaincre de ne plus le refaire.
Le divertissement à commencé à 10MN au nord de Atlantic City. Dans in canal entretenu pour les pêcheurs. J’ai touché le fond au moins 4 fois dans la journée dont cette première près de Little Egg Inlet où j’ai dû faire appel à mon ami de TiwBostUS qui est là en permanance. Juste une petite touée de 5 secondes, mais avec la marée descendante, je n’y serais pas arrivé seul. N’oubliez pas votre carte de membre de TowBoatUS non plus. C’est un must même pour moi qui ne tire que 4,5pi d’eau.
Les trois autres occasions, j’ai dû chercher un peu à tâtons en plein milieu du chenal où ça ne touchait pas pour me faufiller. Grosse journée sur la pointe des pieds.
20170606_095509
Ma chance, je l’ai eue le lendemain en sortant de Manasquan Inlet avec une mer relativement calme pour me rejette directement chez Mme Liberty, dans le bassin derrière, mon arrêt ​fétiche  à New York.
C’est toujours un plaisir de redécouvrir les charmes de La Grosse Pomme et d’en identifier de nouveaux au passage. Plutôt tranquille dans le Port cette année. Ma « Photo du Jour », un très gros yacht de plaisance (113metres) qui nous fait sourire avec son cruiser à tribord  et un voilier à babord. Ses joujoux de 21 mètres quoi.
20170606_091015
« Le Grand Bleu ».
superyacht-directory/le-grand-bleu–73657
Mais non petit velours cette année, ça s’est passé vis à vis la Marina de la 78 ième avenue quand je me suis fait interpeller par un voilier sur un mouillage. Il s’agissait d’un voilier français dont le Capitaine m’avait acheté les Guides des Bahamas avant sa remontée des Antilles. Je vous l’avait dit que ces Guides me rendraient célèbre. hahaha
Nous avions eu quelques échanges par la suite (service après vente) au sujet de la remontée de la côte du Maine jusqu’à St-Pierre et Miquelon. J’en avais profité pour lui vendre l’idée de s’arrêter aux Îles de la Madeleine et je lui ai conseillé le Blog du Voilier Oléo, car Guillaume à si bien décrit cette remontée que c’est un véritable Guide Nautique. Le gars voulait tout simplement me d’aller au passage et me dire qu’il avaient apprécié.
Puis hier soir, le cerise sur le gâteau, j’ai rejoins mes compagnons de route sur Luciole et Éolia dans l’ancrage de Croton Harmon, juste au nord de la prison de Sing-Sing, celle là même rendue célèbre par notre Jean-Pierre Ferland national.
 Screenshot_20170607-145609
En fait, quand vous là regardez sur la colline près de la rivière, elle a plutôt l’air d’un Campus universitaire. Plus que celui devant lequel je suis passé ce matin à West Point. C’est lui qui a plutôt l’air d’une prison à sécurité maximale avec ses masses de béton accrochés à la falaise.
20170607_095622
Ah! Nos amis américains, ils ont de ces paradoxes parfois
Publicités

Une réflexion sur “NJ-ICW

  1. Tout un paradoxe! Je suis toute exitée de te lire car apres un mois à terre je réembarque pour suivre tes traces. Nous serons cinq pour un 48 heures de Norfolk a NY, initiation cotière pour les 3! Seras tu au lac cet été?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s