Plaisancier ou marin

Ça dépends des jours. Hier, en remontant la May River je vous faisais un petit clip de la belle vie des plaisanciers à la voile.
Aujourd’hui en remontant la Beaufort River, je vous fais une photo de marin bien habillé pour les intempéries. Je vous montre les deux aspects pour vous dire que lorsque je ne vous montre que du beau temps, c’est parce que c’est tout ce que j’ai à vous montrer. Même si je sais qu’à ce moment de l’année, ça fait contraste avec ce que vous vivez au Québec.
 20170425_083908

Mardi le 25 avril. Marquez la date sur le calendrier parce qu’il pleut finalement aujourd’hui après 10 jours de beau temps ensoleillé et chaleur. C’était vraiment une surprise ce matin de voir ça. Je vous en parle parce qu’on pourrait penser que je choisi que les meilleurs moments et que je raconte des histoires de beau temps à perpète.

J’ai passé une bonne nuit à l’ancre à Hilton Head hier soir. Un endroit où j’aime bien m’arrêter. Chic et sympathique. Les deux mots qui caractérisent le mieux cet endroit de villégiature et de ville de la Caroline du Sud.
Aujourd’hui, je remonte la Beaufort River, (prononcez biou-forte) jusqu’à la ville du même nom, j’espère. Je garde toujours une petite gêne de dire clairement et précisément où je m’en vais en voilier. Comme je disais au monsieur qui me posait la question hier au poste d’essence :  » Je monte un peu plus vers le nord; je ne peux en dire plus. » C’est vrai aujourd’hui aussi.
J’ai atteint tout à l’heure, la borne kilométrique SM 545, parti de 975 dimanche dernier, ça me fait tout de même 360 MN si je converti. C’est dans ma moyenne. Je compte me régate à ce rythme à  Myrtle Beach (SM 365) dans une semaine plus ou moins. La je perdrai une petite pause pour aller passer un petit moment avec ma Pénélope. Elle est venue me retrouver à Fort Lauderdale je mois passé. Je peux bien m’offrir le plaisir de la rejoindre à mon tour.
Ça va être le temps des fleurs en plus. Belle occasion!