Mardi Gras à Marathon

Faut le faire pour apprécier.

Pour moi, Marathon, c’est une escale technique car il y a, en hiver, un regroupement important de plaisanciers ici depuis un demi-sciècle. Et parmis  ça, une colonie de résidants permanents regroupés autour de la Marina municipale et son important parc de mouillage où l’on accède via une liste d’attente. Je l’ai appris brutalement quand je suis arrivé un peu en urgence,  sans dinghy et sans une ancre de rechange.

J’ai pris le premier mouillage disponible et fait du pouce pour facilement obtenir un lift d’une jolie résidente du parc de mouillage et son pitou.  Elle a même pris le temps de sonder un ou deux endroits potentiels ou je pourrais jeter l’ancre en marge du parc de mouillage, ce que je ne croyais pas possible.  Je suis d’ailleurs ancré à un endroit qu’elle m’a suggéré.

C’est en arrivant au bureau de la marina que je me suis fait ramasser par le concierge de service.  Oh la la, j’avais commis un impair que je devais réparer de ce pas (sans dinghy,  marcher sur l’eau,  tu veux dire?) ça l’a interpellé  suffisamment pour qu’il comprenne que j’avais besoin d’aide. À partir de là, il a été le premier aidant à me trouver un lift pour retourner à mon bateau et m’indiquer les endroits possibles ou mouiller. Je commençais à apprécier l’atmosphère général d’entraide qui  existe au « Village flottant ». Il y a trois cent mouillages gérés par la City Marina et même ancré,  je dois payer une redevance 24$, mais seulement les jours où je veux utiliser les services.

Tout ce beau monde est là pour  le travail ou comme résident saisonnier.  Comme Charlie avec qui j’ai jasé tout à l’heure au party de Mardi Gras, qui vient de la Caroline du Nord et qui passe l’hiver ici dans les Keys. C’est presque exotique exprimé ainsi, mais dès que vous mettez le pied à terre et que vous marchez jusqu’à la rue,  vous vous retrouvez sur la US1. Et si vous avez un mononcle qui passe l’hiver en Floride,  vous voyez ce que je veux dire. Hier quand nous sommes allés à Key West en bus pour dédouaner, Françoise, une française, sur HELIOS un bateau qui a traversé en même temps que moi, était complètement découragée de voir ce paysage urbain hautement commercial spolier un si bel environnent marin.

Ceci étant dit,  si je reviens au « Village »,  je dois avouer qu’il y règne un atmosphère de camaraderie et d’entraide, animé par un gars sur la VHF 68, la radio communautaire interactive. Je ne peux pas m’aventurer à la télé vers le dinghy dock dans que quelqu’un de motoriser vienne proposer de me touer. Puis, la City Marina offre des installations et des services de première  qualité dans le genre. Ce qui favorise encore plus les échanges,  incluant le party du Mardi Gras auquel j’ai été invité, tout compris : bouffe,  boissons,  musique, déguisements et grande sauterie  (entre 15h et la noirceur).

Et vous, le saviez-vous que c’était Mardi Gras,  aujourd’hui

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s