Au départ de Marathon pour Key West, si vous tirez plus de 6 pi peut-être préférerez-vous passer par l’extérieur. C’est une randonnée d’une cinquantaine de miles qui peut se faire dans une bonne journée avec un bateau de cette grandeur.

Autrement vous pourriez repasser sous le Seven Miles Bridge et à l’intérieur, tourner a gauche pour rejoindre le Spanish Channel à la bouée R32, comme nous avons fait avec mon petit 5 pi de tirant d’eau. Il n’y a qu’une courte section moins profonde près de Big Spanish Key, juste avant la sortie, sur moins d’un mile de long où j’ai passé tout juste à  mi-marée.
C’est un chemin que je recommande si vous  n’êtes pas plus pressés  que moi. Deux belles petites journées de voile au portant si l’alizée est au rendez-vous. Avec un arrêt à mi-chemin à Johnson Key où nous avons passés la nuit la plus tranquille possible sous l’oeil vigilant du drône de service qui garde l’oeil sur les Bahamas pour qu’elles ne se sauvent pas… j’imagine.
20170118_071438
Votre seule préoccupation sera la vigilance pour ne pas attraper de caisson de crabe qui donne aussi capables de manger vos lignes à la traîne.  Je croyais que la Baie Chesapeak en avait le monopole mais je constate que la Baie de Floride est aussi un vaste champ de mines pour les plaisanciers. Mais des mines qui vous garderont en vie et éveillés.
La deuxième journée de route vous mènera sans encombre dans la charmante petite localité touristique de Key West un endroit propret, coquet et gavé de touristes.  Mais pour nous ce n’est qu’un arrêt technique pour faire les provisions en vue de prendre la mer demain, car notre fenêtre météo s’est ouverte pour 2 jours.
20170118_122253
Ici la surprise nous l’avons eue quand j’ai cherché à trouver une Marina pour la nuit afin de pouvoir aller faire les provisions et passer chez West Marine pour une piece défectueuse sur mon BBQ. C’est que Key West, ces jours-ci est l’hôte  d’une grande régate qui a tout monopolisé les places à quai.
Ça nous coupe les moyens pour aller en ville. Heureusement qu’il y avait « TILOUP » ancré  dans la baie pour nous « sauver la vie ».
« TILOUP » c’est un grand Benneteau de Baie Como avec à bord Alain qui nous avait fait des « bye bye » quand nous sommes passés un peu plus  tôt. Alors vu que nous sommes revenus à l’heure de l’apéro,  lui et sa belle Sonya nous ont proposé de nous amener à terre et nous ramener après notre magasinage et un deuxième apéro à quatre.
Qui plus  est, ils arrivent de Cuba où ils ont passé  la dernière année.  Alors  il y a eu des échanges d’informations pertinentes pour nous. Et des promesses de se revoir là-bas car,  eux aussi sont en aller et retour technique pour quelques reparations plus facile à faire ici que là-bas à  cause des pièces à commander.
 NB
Je vous laisse là-dessus avec promesses de vous écrire encore, mais sans savoir quand j’aurai une connection pour publier.  Ne perdez pas espoir. ..
Publicités

Une réflexion sur “

  1. Tu as le cul de bordé de nouilles, comme toujours! 🙂 ça me rassure pour la traversée qui t’attend! Vivement un wifi pour la suite xoxox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s