Partir à quelle date?

Comme on s’en va passer l’hiver au Bahamas, à quelle date allons-nous partir? Voilà une question que tout le monde se pose. Moi aussi je me l’a suis posée, puis j’ai testé quelques réponses.

Il y a quatre ans, dire « Brigadoon », un Mirage 24, je suis parti le 22 octobre et je me les suis gelées tout le long jusqu’en Floride. À Jacksonville le 1er décembre on annonçait des risques de gelée au sol. Common Man! Mes jointes qui ont eu pitié de leur papa m’ont acheté des dessous en laine Merino Lise de mon anniversaire suivant.

Il y a 2 ans avec SurpriseS, je suis parti à la fin de septembre et déjà j’ai préféré. Alors cette année, c’est le 15 septembre que je suis parti de Plattsburgh et rendu Cape May au 1octovre, je suis assez satisfait de ma décision. Ces jours-ci, nous svons eu un Fort coup de vent. « Gale Force Winds » comme ils disent ici. Évidemment, on se cherche un abris sécuritaire pour laisser passer ce 48 heures. Pas nécessairement une Marina; mais pas un ancrage ouvert au vent même si les eaux sont protégés. À titre devenons l’ancrage très populair ici devant le poste de la Garde cotière à vu les ancres chasser mercredi et jeudi derniers.

Parlez-en aux amis sur « Eolia » qui ont vu le bateau devant eux venir déraper sur leur câblot d’ancre. Tu as beau bien granit le choses mais equisetum est-il du ti-clin , là, devant?

Le mieux c’est de remonter une rivière et un ruisseau, puis sortir tout le câblot d’ancre… et un bon livre. Et ça ça peut arriver en septembre octobre ou novembre, au moins une fois dans la descente.

L’autre question à considérer c’est celle des ouragans. Dans le bon vieux temps on disait qu’il fallait absolument attendre en novembre pour laisser passer la saison des ouragans aujourd’hui avec les moyens techniques de prévoir la météo, on les suit à la trace à partir du moment où il se forment sur l’équateur. alors on les voit venir. Comme Matthew qui inquiète ma chum Ginette et quelques autres. Ça fait une semaine que je le regarde venir tous les matins il est toujours entre Cuba et Haïti. Puis il se peut qu’il remonte la côte jusqu’ici, voir même jusqu’à New York. Et je ne ferai pas de réclamation à mes assurances, je l’ai vu venir; je vais l’éviter. Je serai à la Marina Yacht Bassin à Annapolis pour le Boat Show. Il va certainement pas m’empêcher de dormir.

C’est sur la côte que les ouragans font tous ces dommages. Dès que l’on s’en éloigne d’une vingtaine de miles. Il vente bien sûr mais pas plus que le passage d’un Fort coup de vent.

Si vous me dites que votre compagnie d’assurance vous mets une date limite pour dépasser New York. Je vous répond qu’elle vous dit simplement qu’elle ne payera pas. Mais si vous abordez la situation de façon proactive, vous n’aurez pas à réclamer; vous vous serez protégés vous mêmes. La compagnie d’assurance ne vois protégé pas, elle paye les dommages. .

Par contre un élément que je prendrais en considération pour ma date de départ, ou du moins, ma date d’arrivée là-bas, c’est la température aux Bahamas en décembre. Vous risquez d’y rencontrer des coups de vents froids. Ce qu’ils appellent un « Norther », là-bas. À moins que vous ne descendiez rapidement à George Town ou même plus au sud encore, si vous avez votre « Guide des Exumas et autres Îles sud », pour remonter ensuite en explorant doucement en février.

En somme, quand je regarde pleuvoir autour de moi ici à Cape May, je me dis c’est quand même plus chaud cette nuit ici que celle que je vivrais présentement à Québec City.

Un conclusion, je dirais que si vous avez du temps partez plus tôt et prenez le temps d’explorer toute cette route des trappeurs et découvreurs du début de la colonie qui ont été les premiers à le faire pour nous.

PS
Évidemment je parle de ceux qui comme moi descendent dans le sud par l’intracoastal. Si vous allez descendre directement de New York aux Bermudes puis aux Antilles ou de Beaufort aux Bahamas, oui, j’attendrai que la saison des ouragans soit passée pour prendre la mer.

Ce qui ne vous éviterait par nécessairement de prendre un Fort coup de vent. Mais au moins pas le plus grand risque. À moins d’être de vrais pros et un petit peu maso.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s