Traverser un grand lac

Un dimanche matin et une très grande baie intérieure à traverser, Barnegate Bay qui va prendre tout l’avant-midi. Puis le vent qui continue à jouer à cache-cache avec moi. On en parle à la météo tout autour, mais ici: Niet!

Juste pour vous dire qu’on n’est par toujours dans un chandail étroit. l’Intercostal c’est fait de baies, de rivières, de lagons, de toutes sortes de plans d’eau à traverser.

Y a bien les cruiser qui essayent de me divertir. À partir de 10h, ils sont tous dehors. Et vroum, vroum, vroum. On partage. Alors non truc favori pour ne pas avoir hâte que ça passe et profiter du moment: Arcgangello Corelli, Sonara de Chiesea. C’est tellement apaisant et enlevant tout à la fois. Je sais, c’est paradoxal.

Puis tout à coup, au Mile 25, un immense banc de pêcheurs. Il doit y avoir un banc de poissons en dessous à mon avis. Ils sont une centaine de petits bateaux qui balottent là pendant que les gros leur font des vagues. Eux, ils mangent probablement du T-Bone.

Oups, ça me fait penser faut que m’arrête tout à l’heure, au début de l’après-midi à Beach Haven, juste un peu plus loin, là devant. C’est mon endroit favori pour l’approvisionnement dans le secteur. Le quai municipal m’accoutume gratuitement pour quelques heures et l’épicerie est tout juste à une petite marche de là. Un joli village tranquille de bord de mer, loin de la grande foule des banlieues de New York.

NDLR
Va falloir que j’ajoute un bémol à mon guide. Le quai municipal de Beach Haven est monopolisé par les pêcheurs à la ligne, le dimanche après-midi. Pas accessiblee pour les passants en manque de bouffe.

Atlantic City here we come!
Déjà je vois des traces de Trump se profiler sur l’horizon sud. I’ll y as des profiles de ville quoi member en contre-jour sont très distinctifs. Celui-ci en est un et c’est facile de que la Trump-erie emane d’ici. La ville est en banqueroute et elle brille encore toute la nuit. On voit bien qu’une lumière est brûlée ici et là sans qu’on ait les moyens de les remplacer. Mais l’illusion tente de se maintenir.

20160925_170649

Nous allons passer deux nuits ici, du côté nord de la rivière, dans le mouillage Brigantine, un bassin bien protégé de tous les côtés. Excellent, car on doit laisser passaer un fort coup de vent du sud, lundi soir, qui va persister jusqu’au matin d’avec des vagues à contre une bonne partie de la journée.

Donc le passage de mer vers Cape May vas attendre mercredi. C’est mon passage le plus long. Seul à bord, je ne fais pas de 24 heures en mer en général. Je garde ça pour mes voileux qui veulent en faire l’expérience et qui parfois s’en tirent avec une expérience de mal de mer.

Puis ce sera la remontée de la Baie du Delaware pour notre éloigner de la Côte. Une tempête tropicale et formation sur l’équateur pourrait remonter la Côte la semaine prochaine et nous amener un bon coup de vent pour qu’elles jours. Si on était rendus à la reconnue des deux Baies à ce moment-là, on ne sentirait rien. C’est sur la Côte que ça brasse; pas à 100 miles dans les terres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s