Boucler la boucle

Le 1 janvier on s’embarquait pour la randonnée aux Bahamas ensemble. Nous voici de retour à Stuart FL, notre point de départ quelques milles miles nautiques plus loin. Bronzée comme des JO de Club Med. Bon j’entends les commentaires drôles d’ici. Après avoir accompagné mon Capitaine jusqu’à Nassau, je suis retourné faire in petit bout d’un autre voyage avec Pénélope qui entamait la Phase 1 (chirurgie majeure) de sa bataille du siècle.

Elle a déjà ce premier set de gagné derrière elle et est maintenant en Phase 2 : le cours de chimie. Nous communiquons par courriel à tous les jours, comme aux premières temps de nos fréquentations il y aura 10 ans déjà  à la fin de la Phase chimique, justement. Si moi je pense que la navigation ça rend résilient, je n’avais rien vu de ce qui s’appelle changer de régime de vie. Et j’observe une petite bonnefemme qui a la détermination à toute épreuve. Je serai avec elle dans quelles jours.

Même croisé le Cruise Ship sur l'autre Renée avait eu le mal de mer pendant deux jours il y a quelques années.

J’ai même croisé le Cruise Ship sur lequel Renée avait eu le mal de mer la fermière fois.

La route du retour s’est faite comme sous le charme des sirènes. Partis de Green Turtle Cay le 13 mars, nous avons fait des petits sauts de crapaud d’île en île jusqu’à West End, la dernière avant-hier soir. Le fond de l’eau semble y être d’une couleur remarquablement bahamienne, avec dans l’ancrage, des tons de turquoise et d’émeraude qu’une eau absolument cristalline magnifie et fait miroiter.

Jpeg

Si ce n’était que a mer penche…

Puis, pour accentuer le charme, un Beach Bar nous permet de déguster notre dernière Kalik bien froide, les pieds dans le sable fin. Vous vous souvenez de la première à Bimini? Enfin, puisque le plaisir n’as pas de limite, de retour au bateau au moment où nous nous demandions si nous mangerions du Grouper ou du Snapper au dîner, deux jeunes pêcheurs qui rentraient au village, quelques milles plus loin, sont venus nous offrir de belles petites langoustes que nous avons invitées pour le souper.

Petites mais nombreuses ;-)

Petites mais nombreuses 😉

Vu que Jean-Guy avait décidé de ne pas chasser avec son Bahamian Sling flambant neuf, pendant ce voyage-ci, nous avions fait notre deuil des langoustes. Mais là, devant le beau sourire et l’offre irrésistible du jeune pêcheur, le sentiment de vouloir laisser un bon souvenir dans la communauté locale et surtout un manque à combler, je me suis laissé tenter. Que voulez qu’un gars fasse à  Bouchertown avec un 20$Bahamien qui était resté collé au fond de son porte-monnaie.

À mon tour de sourire jusqu’aux oreilles maintenant 😉

Je vous donne rendez-vous dans un mois, quand j’aurai réédité cette section des Abacos que j’ai découverte avec vous cette année et que j’ajouterai au Guide des BAHAMAS que j’avais commencé à préparer de mémoire des quatre saisons que j’y avais déjà passé auparavant.

J’espère le  publier avant l’été. Restez à l’écoute je vous reviendrai avec les détails.

Mon Capitaine qui s'ennuie déjà de moi. ;-) Sur l'air de : "Je suis seul ce soir avec mes rêves.'

Mon Capitaine qui s’ennuie déjà de moi. 😦
Sur l’air de : « Je suis seul ce soir avec mes rêves. »

Un dernier gros merci à mon Capitaine qui m’a enduré à bord jusqu’à aujourd’hui et que je laisse seul à ses pensées.

Au plaisir de revoyager ensemble tout le monde, bientôt!
Philippe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s