Carolina Beach.

Il y a, comme cela, des endroits qui vous touchent droit au cœur. J’essaie de prendre en photo pour me rendre compter que… Bon, c’est beau, puis?

N’empêche que chaque fois que je passe par ici, un petit serrement de cœur me dit : « N’oublie par de revenir. » Allez donc savoir…

J’ai même ralenti pour donner une chance aux poissons de venir mordre à notre ligne traînante devant les falaise de sable jaune. Niet, rien.

Mais 10 mille plus loin, deux belles truites de mer, coup sur coup, a 5,5 Nds de vitesse. Allez donc comprendre ce qui fait vibrer les poissons. En tout cas, il y en a deux qui vont agrémenter notre souper de demain soir.

Encore deux jours et l’aventure des deux vieux chums se terminera a Moorehead City, une autre escale incontournable. Mais celle-là, je vous l’ai déjà racontée.
Je crois que je vais tout de même y passer quelques jours avant de reprendre la route du Nord. Tout le monde me parle de neige. Brrr.

Attendez-moi en juin, un peu avant la St-Jean Baptiste.

Publicités

Drôles d’oiseaux!?!

En remontant vers Cape Fear.
Après le bateaux qui poussent dans les arbres voici maintenant un oiseau à décollage vertical. Rare que nous ayons l’occasion de le voir de si près nous faire un démo.

Nous avons eu aussi une petite démonstration de savoir vivre d’une équipe de recrues de la Garde Côtière armée. Ils devaient avoir besoin de faire pratiquer la fille qui était aux commandes car ils n’avaient vraiment rien à inspecter à bord. Le jeune chef d’équipe a regardé rapidement nos documents pendant que son adjoint inspectait la calle. Oui, oui, j’ai bien dit : la calle. Il l’a trouvé peu profonde.!??

Pour le remercier de sa visite, je lui ai donné un feedback bien formulé mais non sollicité au sujet des vagues qu’ils nous font quand ils nous dépassent à toute vitesse. Contrairement aux règles d’éthique pratiquées par les adeptes de l’ICW, lui ais-je fait remarquer. On croirait atolls ont appris sur la Richelieu à la hauteur de Beloeil, un dimanche après-midi.

Il m’a remercié puis a commandé à la fille de « clancher » au max, nous l’aidant ballottant en tous sens.

Elle a bien réussi les manœuvres commandées avant et après l’abordage. Lui, moins. Jean-Guy va s’occuper des suites à donner à sa hiérarchie.