Une journée au Paradis.

A mi-chemin entre Charleston et Georgetown, il y a cette petite rivière sur la droite de l’Intercostal qui accueille quelques bateaux en tout confort et sécurité. Broad Creek nous a gardé bien tranquille durant un orage de première classe qui nous est tombée dessus juste après que l’on se soit bien ancrés pour la nuit.

Non sans nous laisser le temps de vous préparer une histoire de pêche d’une saveur différente. En deux mots, j’ai pêché ma canne à pêche qui est tombée à l’eau entre le moment où je la laissais aller vers Jean-Guy qui allait l’attraper pour tenter de dégager mon hameçon que j’avais réussi à accrocher a une bouée flottante de cage à crabe.

Heureusement que mon hameçon était accrochée à l’autre bout de la ligne, à ce moment-ci. Je n’ai eu qu’à m’y rendre à la rame dans mon joli petit dingy rouge et récupérer le tout pour notre plus grand soulagement à tous les deux.

Ce matin, réveil au grand soleil et journée de voile au grand largue de 9h à 16h30, à notre entrée dans le port de Georgetown. La photo ne peut par faire honneur au sentiment que j’éprouve pour cette petite ville de la Caroline du Sud. Mais j’y reviens toujours avec un bon sentiment. Je crois que ça a plus à voir avec les gens que j’y ai rencontrés et les expériences vécues qu’à l’architecture de la ville en soi.

Peut-être aussi parce-que le clocher y donne les heures et les demi-heures.

Publicités

Une réflexion sur “Une journée au Paradis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s