Oyster Roast!?!

Moi aussi je me suis demandé ce qu’on pouvait bien vouloir dire avec un « oyster roast ». Mais si on m’invite à manger des huitres, je suis prêt à la découverte du « roast ».

En fait, c’est pas tout à fait un roast. On les fait plutôt boullir une douzaine de minutes où, jusqu’à ce qu’elle commencent à s’ouvrir d’elles-mêmes. Brillant, car ça facilite la procédure d’ouverture avec le couteau.

Au goût, il n’y a pas de différence. On est juste un peu surpris lors des premières bouchées de se mettreune huitre chaude en bouche. Ce qui n’est pas dans nos habitudes, nous qui les mangeons traditionnellement crues, sur un lit de glace.

Pour le reste, regardez les photos, vous êtes en plein partie d’huîtres autour de la table avec un verre de Pinot Grigio ou une bouteille de bière mexicaine.

Combien de douzaine en ais-je mangées? Je ne saurais dire car j’étais très occupé par une conversation politique avec Gérald, un libertaire de Charleston qui avait fait une heure de route pour venir manger des huitres avec son fils qui habite ici.

Puis aussi la conversation en français avec un des deux couples organisateurs de l’événement. Ils ont décidé de fonder leur propre école secondaire privée avec une concentration en arts (littérature et théâtre) de niveau secondaire.

Ils n’étaient pas à l’aise avec ce qui se faisait localement. L’activité d’aujourd’hui est une source de financement populaire à cet effet. Est-ce que tout ça vous dit quelque chose ou êtes-vous comme moi abasourdis par cette façon un peu différentes de la nôtre de réagir à un système d’enseignement qui ne nous convient pas?

J’imagine deux couples de St-Fulgence, insatisfaits de leur école secondaire…

Bon pour revenir aux huitres, sur la photo en gros plan, notez le petit crabe qui est une belle surprise rare et appréciée dans une partie d’huîtres en Caroline du Sud.
Il a un petit goût, piquant.

J’ai été privilégié, j’en ai trouvé un dans ma troisième douzaine. Ce qui ne m’a pas empêché de continuer la dégustation.

Publicités

De New York à Annapolis à la voile

>
> Aujourd’hui, c’est un cadeau.
>
> Cadeau pour moi d’abord que ce savoureux texte de mon ami Jean-Marie qui me donne congé d’écriture ce matin.
>
> Jean-Marie, tu m’as fait éclater de rire et tiré une tite larme à la lecture.
> Tout ça devant un Caffè latte dans un charmant et chaleureux petit resto de Front St, Georgetown, SC.

Philippe

>
> Bonjour à tous,
>
> Tel que promis , voici les photos et le récit de mon périple en voilier avec Philippe. Comme il serait difficile et long de commenter chaque photo, j’ai pensé qu’un texte pouvait mieux synthétiser les impressions notables que m’ont laissées ces 2 semaines passées sur un bateau et que cela vous permettrait de mieux suivre les images aux quelles vous avez accès en cliquant sur les liens http://img.gg/tONvslK et http://img.gg/H6zSTN9 . Je joins également un plan avec le parcours et les étapes de cette aventure. Je vous souhaite bonne lecture et bon visionnement. A la prochaine. JMD
>
>
>
>

Mon voyage à la voile.docx

trajet voile.pdf