Les premiers seront les derniers

Ils m’ont tous dépassé.

Je suis parti le premier ce matin. À 7h15, j’avais déjà largué les amarres. Mon nouvel horaire plus matinal. Une suggestion de Éric qui a bien de l’allure. Comme ça on arrive plus tôt là-bas et on peut mieux en profiter.

Aujourd’hui, ça m’a permis de constater que je n’était pas seul sur la route du soleil. En effet, puisque je suis le plus petit, donc le moins rapide, ils ont été au moins une vingtaine à me dépasser entre 10h et15h. Des voiliers surtout. Trois ou quatre Trawlers. Et tout ce beau monde à moteur car ce bout de canal allait exactement dans le vent léger toute la journée.

En fait c’est ce qui a fait qu’il y en avait tant. Il a venté fort ces jours derniers. Alors tout le monde attendait que ce vent tombe pour prendre de l’avance sur la route à faire. Car, pour plusieurs, c’est bien évident que c’est "de la route à faire". Ils ne se baladent pas par ici. Ils s’en vont le plus rapidement possible là-bas.

Le meilleur exemple, c’est ce vieux monsieur qui veut me dépasser. Il est rendu à une longueur de bateau de mon tableau arrière et il tient sa ligne : là "Magenta Line". Vous savez cette ligne de couleur mauve qui indiqué sur la carte, le tracé de l’ICW.

Alors, il y a des gens qui la suivent avec une telle rigueur qu’ils ne peuvent en dévier d’un poil. Ce matin, je roulais par hasard en plein sur cette ligne dans un chenal de 100 mètres de large. À la fin, il s’est décidé et m’a appelé sur le Canal 16 pour me demander de me tasser un petit peu pour qu’il puisse passer.

Je vous le jure, moi non-plus, je n’y croyais pas sur le coup. C’est quand je l’ai vu si proche que j’ai compris qu’il était sérieux. J’ai donné un coup de barre à bâbord et il a filé tout droit comme une flèche. Ne manquant pas au passage de me faire un grand signe de la main pour me remercier pendant que sa madame à la barre regardait droit devant sans se laisser distraire.

Ceci étant dit, je vais probablement retrouver la majorité d’entre eux dans un ancrage très populaire où je me dirige : Mile Hammock Bay. Tout justfe à la fin du terrain de jeu des militaires de Camp Lejeune près de New River Inlet.

Pour ce qui est de la photo du jour, je vous la donne en mille. Le petit bateau rouge, c’est SurprisS et regardez sur tribord, le nom de la crique. Je voulais m’y arrêter pour faire le plein d’essence, mais à marrée basse, mon tirant d’eau était trop grand. J’imagine que mon ailleul qui s’y est risqué il y a fort longtemps de ça, avait un plus petit bateau encore.

Publicités

2 réflexions sur “Les premiers seront les derniers

  1. Eh oui, je me contente de lire Ulysse à chaque fois qui cogne à ma porte .Bonne route, on se voit autour du 6 décembre en Florida.
    Ti trovo coraggioso capitano di fare tutto questo tragedio,

  2. Ce Pelletier-là devait être en canot et vendre des fourrures ; ) Tu m’as ait sourire jaune avec ta ligne magenta! J’ai reconnu le comportement de certains automobilistes avec les vélos… Bon vent aujourd’hui! Et soleil aussi! xxxxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s