Élizabeth City.

À mi-chemin du Dismal Swamp Canal vous passez de la Virginie à la Caroline du Nord. Sur la carte, c’est juste une fine ligne pointillée en rouge. Sur les berges, rien n’indique qu’il s’est passé quoique ce soit. C’est quand vous arrivez à l’extrémité sud et que le canal se transforme en rivière, que vous commencez à vous apercevoir que vous êtes ailleurs.

D’abord se délasser les muscles en tournant la barre de gauche a droite pour suivre les méandres ce la Rivière Pasquotank qui va me ramener demain dans un paysage que je connais mieux, l’Albermarle Sound, vers la Caroline du Sud. Mais prenons le temps de savourer celle-ci avant de passer à l’autre.

Première impression particulière, je me crois au milieu de nulle part et j’aperçois tout à coup un très grand complexe d’édifices. Petite interrogation à mon guide de croisière, il s’agit de l’hôpital de la ville de l’autre coté du méandre. Mais ce qui m’impressionne, c’est le long quai qui y borde la rivière sur la rive ou se trouve l’hôpital. Non mais faut le faire. Puis quand on pense à tous ces vieux marins qui descendent… pas bête.

Deuxième belle surprise, le proposé au quai de service où je n’arrête pour refaire le plein qui est tout content de m’accueillir avec quelques mots de français et m’annoncer qu’il vient de Terre-Neuve. Quand j’ai largué les amarres, il m’a crié : "Vive le Canada!" A quoi j’ai répondu : "Libre!" ce qui a provoqué un grand éclat de rire de part et d’autre.

Quand je suis arrivé aux quais municipaux gracieusement mis à la disposition des passants, tout le monde y était déjà arrivé et on se préparait pour la "Cérémonie des Roses". Un petit cocktail offert par l’Association touristique locale en collaboration avec les amis des marins qui sont sur les quais pour nous aider à nous amarrer. Une tâche toujours délicate, entre quatre poteaux auxquels il faut s’attacher malgré que je n’aie que deux mains occupées à la barre et aux commandes du moteur.

Plusieurs marins ont profité du spectacle…😄
Et en ont profité pour m’aider, bien sur!
Puis, je dois préciser qu’on n’a rien brisé. 😁

Mais tout le monde me connaît maintenant parmi les snow birds du jour. Et puisqu’on étaient au moins 5 nouveaux arrives du jour, la cérémonie comprenait une courte allocution de David (sur la photo), le doyen qui nous a fait le tour historico-culturel, suivi du maire, en jeans et t-shirt qui a proposé que nous passions la journée de demain pour profiter du Musée de l’Albermarle et de toute les autres belles choses gratuites offertes aux visiteurs.

Je me suis laissé convaincre.

Puis, manger des Crabs Cakes deux soirs de suite, ça n’a me dérange pas du tout, du tout.

Elizabeth-City-NC_0006_Harbor-of-Hospitality-1024×400.jpg

Publicités

2 réflexions sur “Élizabeth City.

  1. HAHAHA!!! … libre! Très drôle. Un musée demain, quelle bonne idée – même c’est clair que tu restes pour les crab cakes. Et vive l’accueil américain. (ta photo ne s’affiche pas) xxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s