Canada’s Beach, vous connaissez?

Après une deuxième journée à remonter la Baie du Delaware, mi-voile, mi-moteur, nous avions planifié de jeter l’ancre derrière Reddy Island, un endroit très fréquenté en été. Mais plutôt tranquille, ce soir.

Ce que nous n’avions pas prévu, c’est que nous allions jeter l’ancre devant CANADAS BEACH, juste au Nord de PORT PENN. Là, je suis comblé! C’est Monsieur Harper qui serait content de savoir. Peut-être devrais-je lui envoyer un petit courriel avec la photo de la carte en annexe.

Nous avons fait bien attention toutefois de garder nos distances de la plage. Hier, dans la petite Rivière Nantuxent, je ne voulais pas gêner la circulation des bateaux de pêche qui remontent jusqu’au village. Alors je me suis ancré juste un petit peu trop près du bord et le vent qui a viré au cours de la nuit nous à rapprochés assez pour que ce matin au réveil, nous nous retrouvions enlisés.

Nous avons donc dû attendre le retour de la marrée haute pour pouvoir enfin nous dégager vers 13h30, avec voiles et moteurs… et Jean-Marie suspendu aux haubans, le cul par dessus bord pour aider à faire gîter un petit peu plus. Bien croyez-le ou non, ça a fait la différence.

Ce soir a Canadas Beach, il fait doux. Les hirondelles par milliers nous ont offert un ballet aérien juste avant le coucher du soleil. Trois hérons sont passés coup sur coup. Ils rentraient à la maison. Puis là, ce sont les oies qui cherchent elles aussi un point d’ancrage pour passer la nuit. Ce sont elles qui nous ont donné l’idée de venir passer l’hiver plus au sud. Elles vont nous accompagner jusqu’en Floride, pour certaines d’entre elles.

Demain, on passe le Canal Delaware-Chesapeake et on s’offre un premier goût de la descente de la Chesapeake vers Annapolis, la Mecque de la voile en eaux intérieures.

Publicités

La voile, toujours la voile!!!

Il y a des jours pour la photo et des jours pour le scénario. Aujourd’hui et hier, nous nous sommes régalés de bons vents qui ont adonnés deux jours consécutifs.

Hier, de la sortie de Atlantic City vers l’heure du lunch jusqu’à la rentrée à Cape May vers 21h, ça n’a été que du vent régulier, au près bon plein avec une mer bien formée, avec des creux d’un mètre cinquante. Nous sommes entrés de noirceur dans la longue jettée de Cape May pour aller nous ancrer devant la Garde Côtière qui nous a réveillé au son du clairon ce matin.

La remontée de la Baie du Delaware au grand
largue par vents de 10 à 15 Nds, c’est le bonheur total, même si on a eu une goutte de pluie à mi-chemin.

Là, nous sommes à l’ancre dans une petite rivière de pêcheurs à Money Cove pour la nuit. Le vent est tombé et Renaud nous accompagne pendant que Jean-Marie s’affaire au poêle.

Ça va être tellement bon même s’il ne s’agit que de hambourgeois. Mais quel assaisonnement!!!

Notez le chapeau du Chef des hambourgeois. C’est surtout le sensor qui va lui donner le signal qu’il va éminemment se frapper la tête.

Pauvre J-M, il est juste 2 pouces trop grand pour SurpriseS.