LE CAPITAINE CROCHET EXISTE JE L AI RENCONTRÉ

Bon d accord il a tous ses membres, y compris la tête, mais le caractère…. Dans son blogue il dit beaucoup de bien de son mousse, il barre bien , fait bien la cuisine, fait des belles photos etc… Mais vous ne soupçonnez sous quelle contrainte. JM fait ceci, JM fait cela, non pas comme ci mais comme ça, sans compter les coup de gueule quand ça n est pas au goût de Mossieur.
Il m obligé à dormir dans le fond de la cale humide et froide car je refuse d acquiescer à ses propositions malhonnêtes (je ne peux en dire plus pour ne pas choquer les âmes pures et sensibles qui lisent ces lignes. Pour me punir, il me fait porter des hauts talons pour que je me cogne la tête partout dans son maudit rafiot. Il me menace sans arrêt de me jeter aux crocodiles, nombreux dans les régions sauvages que nous traversons heureusement à la vitesse de la lumière.
Et que dire de son indécision chronique: on va passer par ici, puis par la et puis on aller vers….(je vous épargne les noms bizarres qu il essaye tant bien que mal de prononcer dans une langue que je comprends à peine. Heureusement que je suis un peu sourd comme ça je manque la moitié de ses récriminations.
Pour le calmer je lui dit qu Il a raison mais je ne suis Pas d accord avec lui. J ai hâté à la fin de la journée pour qu il aille enfin se coucher. Il faut le voir s endormir le soir devant sa bouteille de rhum ; bon, d accord, je m arrangé pour lui verser un puissant somnifère dans le café infecte qu il se fait tous les soirs persuade que le café ne l empêche pas dormir. Alors à mon tour je peux enfin dormir et rêver à ma blonde qui m attends patiemment dans son home si douillet.

Vous aurez j espere compris que je plaisantais et que tout ceci n est que fabulations. C est bien sur tout le contraire du capitaine crochet. Et vous pouvez facilement relire mon texte en imaginant tout le contraire. Philippe est un capitaine charmant, attentionné et patient -enfin presque- son expérience est rassurante et il sait si bien la partager. Je lui suis bien reconnaissant de me permettre de vivre cette belle expérience. Bien sur ce n est pas tout à fait le Club Med, mais ça permet de se centrer sur l essentiel.Avec lui j ai bien du plaisir, nos conversations sont souvent profondes et il me fait découvrir des horizons nouveaux. Alors rassurez-vous tout va bien ici et enviez moi plutôt que de me plaindre. A la prochaine.

Envoyé de mon iPad

Publicités

La localisation

Heureusement, j’ai une Tablette Androïde, moi. Alors, j’ai pu repérer la meilleure Pizzeria en ville, à Beach Heaven. Après avoir repéré Beach Haven sur la carte marine, bien sûr.

Alors, regardez comme mon mousse-cuisinier était content de prendre un break des chaudrons.
Elle est vraiment bonne, cette pizza, je vous jure.

Surtout après une longue journée à moteur sans soleil et avec un peu de fine pluie en plus.

Mais le clou de la journée, ça a été les douches!!!
On oublie le feeling, quand on a le privilège d’en prendre une chaque jour.

Demain, Atlantic City et Cape May, j’espère.

Buona notte tutti!

Y’est ou mon GPS?

Jean-Marie a tout expérimenté dans une seule journée. Vous auriez dû le voir à la barre, un vrai pro.

D’abord nous sortir de l’ancrage derrière Sandy Hook, là ou les "descendeurs" s’arrêtent sans faute pour attendre leur fenêtre météo.

Nous avons eu la nôtre ce matin : Nord-Est, de 5 à 10 Noeuds. Là, il nous a barré ça en maître, au grand largue pour quelques heures que le vent a tenu dans la vague d’un mètre minimum. Puis j’ai pris la relevé à voile et moteur pour nous amener jusqu’à Manasquan Inlet, la première option pour rejoindre l’Intra Costal Waterway.

Il y a repris charge du bateau pour entrer entre les brises-lames par une forte houle atlantique. Comme un pro! Puis il a abordé le canal avec courant contraire de 3Nds, minimum, incluant le passage des trois ponts assez rapprochés pour vous inculquer la procédure standard de communication avec le proposé.

Et une belle randonnée dans le lagon, à suivre ses bouées : les vertes à gauche, les rouges à droite.

Puis j’ai repris la barre juste avant le coucher de soleil. "Parce-que là, la lumière est si particulière pour les photos!" Parce-que c’est aussi mon photographe officiel, pas juste mon cuisinier français de service.

Sa seule contrainte majeure, et ça va le hanter toute sa randonnée, il n’arrive pas à trouver le GPS sur son iPad.

Je lui avais suggéré quelques logiciels à télécharger pour la navigation, mais il n’arrive pas à situer le bateau sur la carte.

Photo de l’homme perplexe à l’appui.
Je lance un appel à tous.
Un autre fan de Apple pourrait-il l’aider?

Petit samedi gris.

C’est moche mais après une si belle journée ensoleillée sur New York, le New Jersey nous paraît très gris aujourd’hui. Alors je triche un petit peu et je vous refile une photo d’hier. À la demande générale de Loulou, voici pour ceux et celles qui ne l’ont pas déjà vue, la Tour de la Liberté que l’on a érigée sur le site du drame de 09/11. Je la trouve d’une belle élégance avec un ton d’argenté très particulier.

Nous l’avons laissé derrière nous hier pour venir nous positionner derrière Sandy Hook, le point de départ classique vers la Cote Est. Si nous avions étés de vrais marins, nous aurions passé outre et entrepris la descente directement vers Cape May comme le suggéraient hier, mes amis de Voilier Subtil.

Mais nous avons craint que le Nord-Est annoncé devienne trop vigoureux pour une première nuit en met. Puis la pluie annoncée avec ça a confirmé notre décision de jouer ça plutôt à la "deux vieux qui vont pas se faire trip de misère". Demain le soleil reviendra et il restera du vent partant tout de même.

Entre temps, nous surfons sur le web, à’ancre, tout au fond, de la crique, juste avant le pont.
Et nous essayons de se faire parler deux tablette,s : une iPad et une Nexus, pour transféré une photo.
Après avoir passé par tout les moyens conventionnels de connecter deux appareils et avoir subir les refus successifs de la marque Apple de parler avec le monde d’Android, j’ai réussi à vous capter celle-ci, grâce à la clarté de l’écran de l’iPad.

Jean-Marie est d’accord avec lui-même pour dire que si tout le monde était "Apple", on n’aurait pas ces problèmes-là.