Le phare de Hudson.

Je sais, ce n’est pas la première fois que je vous le présente. N’empêche qu’à chaque fois, il m’émeut. Quand je pense au gardien qui à l’époque devait en assurer la vigie, 24/7. Et sa famille qui acceptait de l’accompagner dans cette vie de reclus.

Admettons que sa blonde le trouvait beau et fin au début, mais après le troisième petit… Et les petits, quant à eux. Ils n’avaient pas de Play Station à l’époque. Et leur mère n’avait pas l’option de les envoyer jouer dehors. Regardez la grandeur de la cour.

Heureusement, aujourd’hui, l’électricité est facile à entretenir de loin. Le poste est toujours fonctionnel mais le gardien est assis dans une chambre de contrôle à distance et il assure probablement le fonctionnement des trois autres que nous verrons en descendant la rivière au milieu de la semaine prochaine.

Quoiqu’il en soit, je suis bien heureux que nos amis des aides à la navigation nous fasse ce plaise de conserver le look de ces belles choses d’antan.

Publicités

3 réflexions sur “Le phare de Hudson.

  1. Je me rappelle avec émotion être passée tout près avec toi l’an dernier… Je crois que t’es un sacré romantique et qu’au fond, le gardien du phare était un vieil ermite. 😉 xxxxx

  2. J’ai eu le même sentiment est le voyant pour la 1ère fois dans ma descente vers les Keys… Elle devait l’aimer beaucoup… Joli souvenir d’une époque révolue. Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s