Un bel effort

Un clin d’œil pour vous aujourd’hui et un petit concours peut-être.

Je m’arrête occasionnellement pour prendre des amis au quai municipal de Plattsburgh. La ville mets à la disposition des plaisanciers quelques places à quai gratuites juste à côté de la Marina. Ceci, pour de courtes périodes afin de favoriser le plus grand nombre de plaisanciers accommodés.

C’est ce que les responsables du dossiers à la ville tentent de nous dire sur une affiche qu’ils y ont installée récemment.

Puis comble de bonnes intentions, ils ont même tenté de nous le dire en français. Gentils, non?

Alors, je vous propose de tenter de comprendre ce qu’ils veulent nous dire. Et si vous êtes aussi gentils qu’eux, de me suggérer une traduction plus correcte que je pourrai leur faire suivre.

Entre bons voisins fait s’entraider, Non?!

Publicités

9 réflexions sur “Un bel effort

  1. Cela prouve qu’ils font un effort pour vous accommoder vous les canadiens français… ne pas oublier que plusieurs canadiens français, plaisanciers du dimanche, ne parlent pas anglais… eux, ils ont compris!!!!

    • je joins une suggestion de mon fils Pascal qui manifestement a fait un gros effort pour essayer de comprendre:

      «J’ai mis la phrase dans Google Translate pour faire une “reverse translation” et ça donne « No overnight mooring, no boats independent allowed” qui retraduit à son tour donne « Pas de mouillage de nuit, pas de bateaux indépendant autorisé”. Bref, je ne sais pas quel site de traduction ils ont pris. Ils auraient pu demander de l’aide aux Québécois qui étaient de passage… à moins que le panneau soit sponsorisé par l’association locale de la bonne humeur…»

      je ne savais pas que les américains étaient si pointilleux avec les «indépendantistes»: ça doit être un coup monté par le fédéral !

  2. Je vous trouve bien aussi poétique les un.e.s que les autres. Je vois que le style vous a bien inspiré.
    M’en trouverai d’autres, mais difficile à battre, celle-ci. loll

  3. C’est que Plattsburgh travaille à devenir la capitale mondiale de la poésie nautique. Ce sont des vers, voici les suivants :

    Du jour au jour et pourtant l’amarrée
    horizons bleu feu te encore casquant

    et je ne me appelle plus la suite.

  4. Suggestion: il ne faut pas remettre au bateau ce que le lendemain permet aujourd hui.( et réciproquement !)

    Pour les puristes, tapez publicités mal traduites sur Google et vous serez combles d exemples tous plus drôles les uns que les autres.

  5. Le moins qu’on puisse dire c’est que Google translater nous donne parfois des perles.

    Première phrase: amarrage de nuis interdits

    Pour la deuxième faudrait savoir ce qu’un bateau indépendant peut bien être. Mais cela donnerait aucun « bateau indépendant » n’est autorisé.

    Les taiwannais feraient pas mieux que ce maître de port bien intentionné. 10pour l’effort mais 0 pour le résultat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s