Drôle de moineau

On est toujours un peu surpris de voir un volatile se poser sur le bateau. Surtout que les oiseaux du large ne sont pas farouches. Je me demandais de quoi se nourrissent ceux qui ne sont pas des pêcheurs, mais les mouches domestiques piquantes d’hier après-midi, à une dizaine de miles au large, sont peut-être au menu.

Comme vous voyez, la température serait idéale pour faire cette traversée sur la Trawler de Jean-Guy car, la mer que vous voyez derrière le moineau ne justifie pas de dérouler les deux voiles qui l’encadrent. C’est inimaginable mais nous avons fait plus de moteur que de voile à date même si la météo habituelle ici à ce temps-ci devrait nous être beaucoup plus favorable avec des vents du sud. Il y en a bien un peu de prévu demain mais nous devrons nous arrêter à Morehead City pour refaire le plein.

Pas tout à fait le trip que je vous avais proposé, ni à moi non plus.
Nous comptons, bien sûr, reprendre le large jeudi et par le Cap Hatteras dans la poussée du Golf Stream et nous retrouver à la longitude de notre destination, avant de pointer franc nord sur Bloc Island. Mais tout ça peut encore changer.

Entre temps, je vous écrit ceci au large de Myrtle Beach en espérant de trouver un wifi demain au port.
Pour le moment, à bord, les ajustements se font au jour le jour car nous sommes tous les trois en mode évaluation pour la suite du voyage de Ted vers l’Europe. Gill pour l’aller, en juin et moi, pour le retour,à l’automne dans 2 ans.

Le secret de polichinelle c’est qu’il est lui aussi sous évaluation, mais ne semble pas s’en rendre compte vu qu’il est le propriétaire du bateau.
La croisière s’amuse encore ensemble mais aussi un petit peu chacun de son coté dans son petit calepin noir. Une croisière typique, quoi!

PS (pour J-G) Ted vient de nous confirmer le pronostique météo de son routeur reçu par courriel, via la radio armateurs SSB. Ça confirme exactement le pronostique annoncé vers le souper et que Gill avait pris en note. Pour moi, il écoute NOAA comme nous.

Publicités

Une réflexion sur “Drôle de moineau

  1. Je mettrais un s en fait : drôles de moineaux!! ; ) haaaa qu’est-ce qu’il cherche ce vent quelque part du mauvais bord…? Au moins ça prolonge le séjour sur l’eau. Toujours agréable, hmm?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s