Comme dans le temps.

On se moque un peu d’Hollywood, le quartier général de la faune québécoise en Floride. Et ce n’est pas d’hier. Quand M-Th me laissait aller faire mes croisières bahamiennes, il y a presque 30 ans, c’est ici qu’elle s’offrait les vacances en Floride avec sa grande soeur. Le Suez et le Driftwood, des motels accueillantes, en français par dessus le marché. Avant l’internet, on pouvait y rester connecté avec les nouvelles du Québec. Un jour en retard bien sûr mais dans notre journal habituel au dépanneur du coin. Comme chez-nous.

Ceci étant dit, je ne sais pas si c’est l’influence québécoise mais, mon Capitaine qui voit ces choses me fait remarquer que mieux qu’à Miami même, la recherche architecturale est plus marquée ici. Moins de grand building qui ont l’air de radiateurs d’autrui et plus de variété des formes et des couleurs.

Puis puisqu’on annonce un fort coup de vent cette nuit au passage de la dépression, il a choisit de nous faire héberger par la Marina municipale de Hollywood. Je vais l’amener marcher sur la Collins, juste pour voir.

Publicités

Une réflexion sur “Comme dans le temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s