Jour 2 – Tous les espoirs sont permis

09:00 – Départ de la Marina de Palm Beach après avoir complété les services. Prêt pour le large. En effet, la quantité de ponts à faire lever pour nous rendre à Fort Lauderdale est trop embarrassante. Puisque Mr Météo nous le permet nous prendrons la route extérieure. Libre des entraves terrestres.

09:45 – Cap 185 Mag. (177 Vrai), d’une manière ou d’une autre « on s’en va dans l’Sud ». Le vent du Nord-Est nous suit à la même vitesse que Sea Drifter, soit 6,3 Noeuds. Pas assez pour soulever une vague. Les seules qui nous viennent par moment sont le fait des bateaux de pêche sportive tous heureux de pouvoir sortir eux aussi après deux jours en attente de la fin de l’avertissement de risque de tornade.

11:00 – On se laisser bercer doucement par une petite vague de trois-quart arrière depuis la sortie. En approche de la longue jetée de Lake Worth un marqueur que nous ne pouvons pas manquer, visible à plus de 10 Miles

C’est l’heure de la pause café. Le mousse va préparer un bon Latté pour son Capitaine qui tient la barre à un mille max des côtes au-della de la ligne de profondeur de 30 pi.

12:00 – Lantana, Hipoluxo. Boynton Beach, nous sommes en pays de connaissances, en plein au coeur La Florida des Québécois qui aiment lire leurs nouvelles en français dans Le Journal de Montréal. Surtout que la campagne électorale vient de prendre un virage.Architecture

13:00 – Tiens, voici la partie plage favorite de Michel, mon petit frère qui habite Boynton Beach. Nous passerons bientôt DelRay Beach et Boca Raton. Le tout sera complet.
C’est amusant de faire le périple à partir de la mer plutôt que par la A1A, moins achalandé et plus près des plages. Tout cela sous l’oeil vigilant du Blimp qui nous survole pour offrir ses pubs aux baigneurs.

Le vent tourne du Sud-Est et fraîchit légèrement. Une petite vaguelette nous fait valser un peu plus que dans l’Intracostal mais rien pour nous donner le mal de mer. Je n’en dirait pas tant de Renée si elle était à bord mais elle sait mieux faire que de se laisser « enfirwaper dans des patentes de même ».

15:45- Il me semble que c’est Fort Lauderdale qui se pointe là-bas au loin. Mon Capitaine me confirme que nous n’en sommes qu’à 6 Miles. Nous allons être là à l’heure prévue.
Un bon Capitaine compétent. Puis pas trop tannant non plus.

18:00 – À l’ancre dans la petite baie intime de Sylvia, nous regardons les autres bateaux déjà ancrés avant nous.Sylvia

Un québécois sur son catamaran puis quelques résidents et des passants comme nous. En entrant, nous avons eu une petite leçon d’entrée dans une baie inconnue. Favoriser les abords des quais. Le touriste qui nous a précédé a tenté de passer au centre de l’entrée et c’était Tow Boat US qui le dégageait quand nous sommes entrés.

L’endroit est calme malgré les courants de marée et nous allons y passer une nuit fort calme.

Demain matin, départ aux aurores, nous essayerons de faire de la route pour nous avancer vers notre destination ultime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s