Dimanche après-midi au soleil.

Enfin l’impasse est résolue. Même si elle était plus profonde que prévue. Le résultat net c’est que je vais acheter un « S » pour ajouter au nom de notre bateau. Il le mérite bien.

IMG_20130718_160901
Quand nous avons appris que nous devions rester à quai quelques jours, en attendant la pièce du moteur, Maurice a constaté qu’il avait atteint le bout du possible pour ce voyage-ci. Il verra le Fior la prochaine fois, il a repris l’autobus pour Québec après avoir contribué à résoudre une des surprises, celle de la barre à roue. Nous nous connaissons et apprécions encore beaucoup plus depuis. J’ai rarement vu un gars aussi positif et créatif tout en étant doté d’un raisonnement logique à toute épreuve. Une combinaison rare chez l’être humain civilisé. De plus, il n’a presque pas le mal de mer et que très rarement. Il a une « invitation ouverte » à la manière de celles que l’on offre à certains à l’émission « Tout le monde en parle ».
Pierre, le mécano s’est présenté avec la pièce et son coffre d’outils vendredi après-midi pour démonter la tête du moteur. Quand il a vu à l’intérieur, il  a été plut démonté lui aussi par ce qu’il a vu et il à changé son diagnostic : « Ne dépensez pas d’argent à me faire rassembler cela; vous avez besoin d’un reconditionnement majeur du moteur. Je vois un trou par où entre l’eau dans votre cylindre. » Si vous pensez qu’il était démonté, vous auriez dû voir la tête de Manon en comparaison. J’ai même une photo qu’elle ne veut pas que je montre. 
Moi, je suis plutôt optimiste dans la vie mais je sais que reconditionner un moteur ça se fait, mais la garantie de 3 mois n’est pas longue… et ça reprsente tout de même un gros montant d’argent; à peu près la moitié du coût d’installation d’un moteur neuf. Ne cherchez pas d’usagés, il n’y a pas de « cours à scrap » de bateaux autour. Je suis très triste sur un petit fonds de « j’aurais donc dû » que je réprime aussitôt.
C’est là que je croise Curt sur le quai. Un américain de mon âge qui navigue son Person Triton 30 du Minesota vers Halifax pour visiter un ami. Curt refait des vieux bateaux et les revends comme hobby. Il a un Atomic 4 dans son bateau lui aussi et refuse de croire au diagnostic de Pierre. C’est un rayon de soleil (si non un ange envoyé du ciel) ce gars-là. « Laisse-moi regarder ce cylindre percé, Philippe. »

photo (1)

Il essuie, assèche, me revient de son bateau avec une manivelle faite maison pour tourner les moteurs et les mettre en marche quand la pile est à plat. « Allez tourne-moi ça d’un quart de tour, encore un peu. » Il se penche sur le malade, regarde sous tous les angles et me propose de remonter le tout et de faire un ultime essai. Il y croit tellement qu’il me convaint de me remettre le nez dans le compartiment encore une fois. Manon va nous chercher des grattoirs au garage du coin pendant que nous enlevons le plus gros du vieux joint d’étancheité dont une moitiée est resté collée sur chacune des parties. Deux heures plus tard, on a tout nettoyé et on remonte, rattache, resserre. Manon nous taille même un joint pour le couvercle du thermostat qui est brisé.

Une autre heure plus tard, nous avons tout remis en place et resserré. Les doigts croisés, je tourne la clé et le starter tourne le moteur autant que nous le voulons mais sans succès. Je refais mon petit exercice de retirer les bougies pour y verser un peu d’essence pour lancer le premier départ et je trouve le cylindre No 4 et no 3 pleins d’eau. Désespoir, suite et fin. Il est 21h00 et Manon nous prépare un bon souper de morue fraiche qu’elle est allée chercher en haut de la côte qu’elle a monté et descendue pour la troisième fois aujourd’hui.

photo
Mon « Ange des Atomic 4 » me revient les mains propres de son bateau pendant que je passais aux douches avec une nouvelle suggestion qu’il a glanné sur internet. Assied-toi là Curt et goûte cette sauce crémeuse sur le mélange petites fèves vertes et champignons et oublie que tu as vu ce moteur-là. Moi j’y reviendrai demain quand tu auras repris la route de Halifax après avoir échangé nos coordonnées.
Je me suis couché tard, trop fatigué pour m’inquiéter de la suite des choses. Demain matin, nous parlerons et prendront nos décisions, ma partenaire et moi. Pour l’heure, savourons une conversation de qualité, entre amis, avec un gars qui a un coeur gros comme cela, qui habite dans une chalet pièce sur pièce dans le fond des bois du Minesota, qui nous montre les photos de sa blonde et des ses vieux chiens et qui échange des trucs échologiques avec Manon qui a un chalet au fonds des bois près du Lac Memphrémagog et un vieux chiens elle aussi.
Moi je regarde ces deux amoureux des chiens là en savourant ma morue une bouchée à la fois et je me dis que lorsque les capitalistes débridés auront réussi à mettre l’amérique en banqueroute, ces deux là vont repartir à zéro à la manière de mon arrière grand père sur les terres de colons : une vache, des poules, des lapins, des pommes de terre, des carottes, des oignons, mais avec un éolienne et des paneaux solaires en plus.

La suite demain…

Publicités

Une réflexion sur “Dimanche après-midi au soleil.

  1. Moyer marine reconditionnements des A4 en échange de ton vieux bloc pour environ 2000$

    Christian Drolet Envoyé de mon iPhone (418) 717-3219

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s