Manhattan here we come!!!

Et Louise-Andrée qui a apporté un cadeau spécial pour la Statue de la Liberté. Nos amis du WIBC nous ont suggéré de nous arrêter à la Marina Liberty, juste sous l’Horloge face à Battery Park. Et recommandé d ne pas patir trop tôt pour ne pas nous faire bousculer par les Ferries qui traversent à toute vitesse. Attention aux Catamarans Jaunes; ils sont assassin et vous coupent le chemin à 50 pieds devant l’étrave.

Vous savez les gars de motorisés, à la vitesse qu’on va eller en tirant des bords vent de face selon la prévision météo, quand on va arriver à New York, le rush des navettes va être passé. Alors, on s’est offert le Tappan Zee Bridge vers 9h00 et les bords vent debout de 15 à 20 Nds. Sous cirés et grands sourires, père et fille ont bravé l’Hudson jusqu’à Midi et quand les bourasque ont commencé à créer des longs filets d’écume dans l’eau (Force 6), même sous faoc et grand’voile arrisée. Quand on a embarqué de l’eau j’ai pensé que Loulou ne verrait New York que de loin.

Alors un échange de regard nous a convaincu rapidement qu’on était d’accord. « C’est où la prochaine Marina sur la Rive Gauche, papa? » « Juste là, Lou, Yonkers Yatch Club tout près de la Gare pour ton train demain matin. La décision s’est confirmée dans la réponse rapide et deux tacs plus tard, on Loulou affalait les voiles pendant que je mettais le moteur en marche pour rentrer la passe étroite dans une petite marina absolument bien protégée, avec un long quai des visiteurs juste là sur la droite en entrant.

Personne sur les quais pour nous accueillir mais mon équipière maîtrise maintenant la technique de saut sur le quai l’amarre en main. En moins de deux nous étions bine amarrés en train de faire sécher le linge de la famille. Après on a remis de l’ordre dans le carré où tout était maintenant sans dessus dessous suite aux changements de vêtements en route et à tout ce qui est tombé des banquettes et des équipets. Une vraie scène de fin de traversée. Et elle n’avait duré que tout juste 3 heures. Et nous étions contents de sécher aussi sur le quai au grand soleil.

Un petit tour d’autobus (gratuit; ça prenait une passe ou de la monaie) plus tard c’est au McDo qu’enfin le WiFI nous reconnecte après quelques jours d’absence. Les marinas sont en mode fermeture de fin de saison sur l’Hudson.

PS Ne manquez pas les photos de Jean-Marie des premières journées sur : http://gallery.me.com/jmdoizy/100013

Et le clin d’oeil de Port-Kent, gracieuseté d’Anne (dont j’ai oublié le « e » dans mes dernières référence à ma chum du Lac Champlain)que j’ai ajouté au diaporama.

PPS Le cadeau de Loulou pour la Statue, c’était pas une bombe, c’était un pétard mouillé.

Publicités

Une réflexion sur “Manhattan here we come!!!

  1. ha ha ha!! tu parles d »un pétard mouillé, oui! Je suis pas mal plus terreur que terroriste, à la barre sous vent de 20 noeuds avec des vagues qui atteignent les 2 mètres avec un p »tite bourrasque supp’ (c’était merveilleux, aussi et surtout).
    et je constate que tu m’épargnes beaucoup au fil du récit… ou bien tu as complètement oublié que je nous ai échoué sur un banc de sable en plein milieu de l’Hudson le 2e jour…? Enfin, merci pour ta discrétion p’pa, c’est pas moi qui en parlerai certain!
    xxxxxxxxoxxxxxxxx

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s