Ste-Anne-des-Monts

Salut la gang, on est rendu a St-Anne des Monts apres quelques aventures de marins.  On a plus de grand voile, elle a déchiré avec 28 noeuds de vent avant hier.  On est quand meme rentré a Riviere de la Madeleine au moteur apres avoir essuyé des vents de 57 noeuds, ca brassait mais on s en est sortis.  Ce soir, un brin de repos et on repart demain pour Matane sur notre chemin de retour.  Nous espérons que « Irene » ne nous attaquera pas…

Je vous donne des nouvelles lorsque j aurai acces a Internet.  J’emprunte l’ordi de mon copain et je viens de trouver l’apostrophe….

Bye

Richard  

Ils ont été vus dans la Baie des Chaleurs

Il y a deux jours, Richard m’envoyait ce court message qui vous est destiné:

Bonjour Philippe, j’espère que tu vas bien et que tu n’as pas trop de misère à faire naviguer l’École de voile de Boucherville.

Nous sommes à Gaspé et devons partir pour l’anse à Beaufils demain.  Pour un fois on annonce du soleil et un vent favorable. Nous avons perdu déjà plusieurs jour dans l’attente dans les marinas.  La brume a fait parti de notre périple et le vent a été contre nous la majorité du temps.

On devra racourcir notre voyage à cause du temps qui passe.

Salut et dis bonjour aux copains.

Je vais tenter de t’envoyer des photos de l’école de voile de Gaspé qui fait parti de la marina…

Si j’ai bien compris un message laissé sur mon répondeur cet après-midi, nos marins ont passé tout droit l’anse à Beaufils où ils se dirigeaient hier avant de bifurquer vers les Îles.  Il me disait qu’ils sont maintenant dans la Baie des Chaleurs. Faut dirw que dernièrement, ils trouvaient le Golfe plutôt friquet.

Gardez l’écoute pour plus de détails au fur et à mesure que Richard réussit à se brancher.

Et cliquez sur ce lien pour voir les photos de l’École de voile de Gaspé.

Poésie en mer

Bonjour la gang, on est enfin arrivé à Rimouski.  Ça fait dix jours qu’on est parti et c’est la première journée qu’on utilise les voiles pour avancer.  Ce soir on a des orages avec 30 noeuds de vent.  C’est beau ce coin mais fret en kalis…

On a vu des bélugas, des phoques et une multitude d’oiseaux.  On a aussi rencontré des amis de Longueuil.
Y fait fret, j’avais deux gilets d’hiver, un coupe-vent, une tuque et malgré tout l’humidité nous traverse…on pensait avoir de la neige.
Mes conpagnons sont très sympatiques, on forme une belle gang de vieux…
Je vous envoie mon petit poème du jour,  j’ai fait mon possible…

Ce matin, en route pour le Bic
Trois marins authentiques
Cherche tous azimuts le vent
Dans le calme plat, ils sont lents

De la douceur de la mer et du soleil
Ils abusent de ces merveilles
Ils ne recherchent plus le défi
à l’automne de leur vie

Même si Éole est en défaut
Les vieux bougres sont beaux
Ils sont encore amoureux des flots
En mer, ils n’ont plus de maux

Un petit sud-est, un brin de vie
Ils sont sourire, sont heureux
les vieux, sans soucie.

Ne compter pas les pieds, ça manque d’équilibre, c’est ma première expérience avec les vers mais pas avec les verres…

Bye la gang,  de la chaleur pour vous et nous

Nouvelles du large

Je pensais qu’ils étaient pris dans un grand vent ou quelqu’autre appel des sirènes car je n’entendait pas parler d’eux. La dernière fois que je les ai aperçu c’était il y a une semaine déjà . Ils filaient à moteur au large de Varennes quelques minutes après leur départ du Club nautique de Mézy. Un court échange VHF et je les ai regardé filer avec un petit serrement au coeur en tournant de bord pour rentrer à Bouchertown pendant que mes chums prenaient le large. Cet été comme je le répète à qui veut l’entendre: « Je ne fais pas de voile; je fais de l’École de voile! »

Mais revenons à nos Ulysses qui ont franchi le pont de Québec et quelques nautiques de plus… sans vent comme les images le montrent et au grand désarrois des marins à bord, qui étaient prêt pour la « Grande Aventure ». Lundi, nos « trois vieux mousquetaires » (expression de Richard) étaient rendus à St-jean-port-Joli après leur première journée de voile. Enfin!

Ce matin au téléphone, Richard me confirme qu’à Cap-à-l’Aigle, leur radar a déjà servi à cause du brouillard qui s’est dissipé ce matin pour faire place au vent qui prenait de l’ampleur avec un « Avertissement de vent fort en vigueur » – 15 à 25 Nd. On aime ça la voile p.c.q. à bord, la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille.

À suivre…